Pellicules de cheveux : comprendre pour s’en débarrasser 10


Mieux comprendre l’apparition des pellicules de cheveux

Dans une société où l’apparence tient une place non négligeable les pellicules peuvent sérieusement nuire à la vie sociale d’une personne. Oui, les pellicules sont souvent associées à une certaine négligence, voire à un manque d’hygiène, à tort ! Si vous êtes concerné par les pellicules pas de panique ! Je vous rassure tout de suite, vous êtes loin d’être une exception : 1 personne sur 2 (homme ou femme) se déclare touchée par ce problème des pellicules. Je vous assure, pas de panique ! Des solutions très efficaces existent pour s’en débarrasser. Mais pour les traiter, il faut d’abord en déterminer les origines et les causes. Allez c’est parti !

Comprendre l’origine des pellicules de cheveux

Je ne vais rien vous faire miroité ! Jusqu’à aujourd’hui on ignore les raisons exactes du développement des pellicules chez certaines personnes. On sait que la plupart des pellicules sont dues  à un déséquilibre global du microbiome (ensemble des micro-organismes) et à un renouvellement trop rapide de l’épiderme du cuir chevelu. En effet, le renouvellement de l’épiderme passe de 3 à 4 jours au lieu de 21 à 28 jours. Dès lors on peut comprendre que les cellules mortes ne peuvent pas s’éliminer comme il se doit. Ce qui crée des amas de cellules mortes qui se s’accumulent sur le cuir chevelu qui se détache (pellicules sèches) ou adhérentes, d’aspect gras et de couleur gris jaunâtre (pellicules grasses). On m’aurait parlé de Malassezia. J’aurais dit : — je veux y aller, cela doit être une île magnifique ! Ben non ! Malassezia est le responsable de l’accélération anormale du renouvellement du cuir chevelu. Il pète une durite et se multiplie, entraînant inflammation et desquamation d’où les démangeaisons. C’est un champignon de type levure. Hôte naturel du follicule pileux généralement inactif. Celui-ci s’active pour des raisons pas encore clairement déterminées. On sait qu’il adore les cheveux gras, puisqu’il se nourrit d’acides gras. vous avez des cheveux secs ! Ne croyez pas y échapper, il s’y développe aussi très bien.

Il est important de savoir distinguer les deux sortes de pellicules pour choisir le traitement adéquat

 

  • Pellicules sèches : sont les plus courantes et se traitent facilement, mais elles sont souvent récurrentes. Elles touchent généralement les cuirs chevelus naturellement secs et normaux. On les reconnaît, car elles sont fines blanches et se détachent facilement. Elles sont visibles au niveau des cheveux et de la nuque, en particulier tombent « en neige » sur les vêtements sombres et lors du coiffage. Les pellicules sèches ne sont gênantes que d’un point de vue esthétique. Elles ne provoquent pas de démangeaisons et le cuir chevelu reste parfaitement sain.

Nous pouvons prendre note que les pellicules peuvent être provoquées par un cuir chevelu sec dû à un manque accru de sébum et non par une levure. Il en résulte souvent démangeaisons, sensations de brûlure…. ex : c’est souvent la plaie des cheveux crépus. Par conséquent, les antipelliculaires classiques n’ont pas d’effet sur ce type de pellicules. Le seul mot d’ordre HYDRATATION !

  • Pellicules grasses : touchent les cuirs chevelus gras. Leur apparition est générée par une production excessive de sébum. Elles se présentent sous forme de plaques croûteuses plus ou moins grandes, collantes et grasses, légèrement jaunâtres et se situent dans les zones humides et chaudes. Elles peuvent se détacher du cuir chevelu tout en restant collées aux cheveux. Les pellicules grasses entraînent souvent une inflammation du cuir chevelu, des démangeaisons et irritations. Ce qui a tendance à augmenter le flux séborrhéique. C’est un cercle vicieux, plus le flux séborrhéique est fort, plus l’asphyxie de l’épiderme s’aggrave. À la longue, mais dans de rares cas ce phénomène peut conduire à une asphyxier du cuir chevelu et provoquer une chute précoce des cheveux.

Pellicules de cheveux : les causes possibles

 

On relève de nombreuses causes susceptibles d’accentuer ce phénomène :

Les pellicules peuvent provenir d’une cause externe

Les causes principales sont les habitudes personnelles : lavage des cheveux, brushing trop fréquent, les colorations, les coiffures trop serrées (tresses, locks), les permanentes. Toutes ces diverses pratiques souvent agressives et décapent pour le cuir chevelu peuvent réellement favoriser la proliférations des pellicules tout en accentuant l’irritation. A contrario, le manque de shampooing peut être aussi une cause et pour couronner le tout ! heureusement dans de rares cas : les pellicules peuvent se manifester par une réaction allergique à certains produits chimiques dans les produits capillaires (gels fixatifs, shampoing, huiles…).

Sans oublier que la pollution atmosphérique, les changements de saison. D’ailleurs, certaines études ont démontré que les pellicules sont plus fréquentes pendant la saison d’hiver et  une augmentation de la sévérité de celles-ci en été. La fumée de cigarette ou bien les séjours prolongés dans de l’eau chlorée ne sont pas sans conséquence sur notre cuir chevelu. On peut ajouter à la liste le truc que je vois souvent lorsque je vais à la piscine : les personnes qui attachent leurs cheveux mouillés. Aie aie aie cela emprisonne le cuir chevelu et empêche les cheveux de respirer. Ce qui favorise le développement de bactéries. Il en va de même pour les textiles ou accessoires portés très fréquemment.

En ce qui concerne les causes internes figures 

le déséquilibre hormonal lors de la puberté, de la grossesse, de la ménopause, les déséquilibres alimentaires (excès alimentaires ou carences nutritionnelles) le manque de sommeil… Je ne puis louper cela : les situations d’anxiété son dramatique ( le stress, la dépression, le surmenage…) ! Ils créent des déséquilibres hormonaux ou et du système immunitaire. Enfin, il y a la grande injustice ! sans vouloir faire de jeu de mots, il ne faut pas se prendre la tête !  Si effectivement et heureusement les pellicules ne sont pas contagieuses. Certains d’entre nous sont génétiquement programmés pour en développer plus facilement que d’autres.

Il existe des solutions très efficaces simples que nous pouvons appliquer au quotidien pour lutter contre le problème de pellicule de cheveux. Bon, il faut dire qu’avec les causes ci-dessus nous avons déjà un fil conducteur. On voit ça de plus près la semaine prochaine. D’ici la take care !

Hey ! Réagissez ! laissez votre commentaire !

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “Pellicules de cheveux : comprendre pour s’en débarrasser

  • LEMONCHE ANDREE

    coucou ma belle, en effet les pellicules c’est un vrai fléau mais heureusement on arrive à s’en débarrasser assez bien ! j’en ai eu à un certain moment de ma vie, le stress en effet n’arrange rien mais tout ceci est désormais derrière moi donc oui on peut chasser tout ça ! merci ma belle pour ton article et j’attends la suite comme toujours, bisous

  • Kenza ghorab

    Ca m’arrive quand je change de shampoing 😓
    A la semaine prochaine alors 😀🙋🏻 merci tjr pour les merveilleux conseils é infos 😘

  • cassandre

    J’ai pas mal de pellicules, mais je ne savais pas qu’il y avait 2 types de pellicules.
    pour moi gras… 🙁
    j’en apprends un peu plus sur moi chaque semaine 🙂 merci Imany.

  • Coline T.

    aïe aïe aïe je vais arrêter de m’attacher les cheveux après le shampoing alors (c’est pourtant tellement pratique quand ils sont très longs), je ne savais pas que c’était mauvais 😮
    merci pour cet article super intéressant

  • Mendy

    J’ai hâte pour le prochain épisode. j’espère que vous m apporterait des solutions, car mon mari et moi en avons. Lui des grasses et moi des sèches. C’est horrible. A l’aide !