Comment en finir avec les pellicules cheveux ? 4


Pellicules cheveux : les petits trucs qui change tout !

Que vous soyez chauve, bien soigné, classe, élégant ! Il y a bien un élément qui a le pouvoir de tout rompre jusqu’au moral parfois ! Gagné ! évidemment je parle des pellicules. J’ai tellement galéré pour trouver les bonnes formules pour mes cheveux. J’ai commis toutes les erreurs imaginables même les trucs inimaginables ! Les pellicules que j’ai eu rencontrées par-ci, par-là, étaient apparentées à un cuir chevelu agressé par mes différentes pratiques (défrisage, coloration, soin inadapté) bref ! Travailler dans l’univers de la beauté m’a bien aidé. J’en croise régulièrement des personnes avec une magnifique chevelure ! Im curious ! Vous faites quoi pour avoir de si beaux cheveux !? Souvent : — oh ! vous savez, cela n’a pas toujours été ! Boom, on parle de pellicules ! En réalité se débarrasser des pellicules est plus simple que l’on ne pourrait le croire, il faut surtout cultiver sa patience. Aujourd’hui, je partage avec vous des bases pour que les pellicules ne soient plus qu’un mauvais souvenir. Surtout, gardez en tête qu’il faut donner du temps au temps pour que tout revienne à la normale.  Allez c’est parti !

Que faire contre les pellicules : on change d’habitude !

Il suffit souvent de changer sa façon de se laver les cheveux pour résoudre le problème, sans nécessairement avoir recours à un traitement antipelliculaire.

Comment ?

En faisant de trois à sept shampooings par semaine de qualité : préférez les produits qui contiennent le moins possible de conservateurs (peuvent être allergènes et irritants pour le cuir chevelu) et sans sulfates. Grosso modo les sulfates sont des tensioactifs utilisés pour faire mousser le shampoing et ôtent la saleté des cheveux. Ils s’apparentent à la famille des alcools. À la longue, ils dévitalisent, affaiblissent, et irritent le cuir chevelu, favorisent ainsi des démangeaisons et l’apparition de pellicules. Une pierre deux coups, sera également bénéfique pour notre environnement. Une dose importante de shampooing n’est pas synonyme d’efficacité. Une faible quantité de shampooing sera suffire, car plus on en met, plus ça décape, d’où l’importance de bien mouiller vos cheveux et d’utiliser un shampooing de qualité sans… lol, je ne vais pas me répéter. Il est conseillé aussi de ne pas frotter le cuir chevelu trop énergiquement, mais de masser en douceur 2 à 3 minutes au moment du shampooing.

Pellicules cheveux : vous avez atteint la limite du supportable pour vos cheveux !

Je vous rassure, c’est juste un signal d’alerte. Alors, que fait-on ? On essaye de limiter les agressions.

Les agressions du quotidien sont nombreuses pour nos fibres capillaires : agressions environnementales (soleil, pollution…), les agressions chimiques (lissages, (dé)colorations, défrisages, shampoings mal adaptés et je ne sais quoi encore), agressions thermiques (sèche cheveu, fer à lisser…), et agressions mécaniques (brossage excessif et intense…).

Pourtant nous pouvons limiter les agressions par exemple en baissant la température de notre sèche-cheveux qui vient surexciter les glandes sébacées. Dans la mesure du possible, nous devons espacer les colorations et les permanentes (1 fois par mois maximum).

Si possible, limitez les produits coiffants (gels, laques…) qui sont souvent à base d’alcool. Les pellicules peuvent causer des démangeaisons du cuir chevelu courage l’ami(e) ! Résistez à la tentation de vous gratter, y compris avec un peigne ou une brosse (hein mademoiselle qui à un tissage), car vous ne feriez qu’aggraver la situation en provoquant des lésions. Aussi n’attachez pas trop souvent vos cheveux et le plus possible on évite de les couvrir avec un chapeau ou une casquette.

Un soliloque : Oui n’attachez pas trop souvent vos cheveux. Au-delà des pellicules, il y a les tractions, cela va les arracher de façon régulière toujours aux mêmes endroits. Ce qui peut entraîner une perte de cheveux irréversible, par épuisement des cycles (8) de vie des cheveux. Si vous en voulez la preuve aller chez Sephora (en 2 ans à 35 heures le mal est fait).  Il y a l’obligation d’avoir les cheveux attachés. Certaines filles perdent leurs cheveux au niveau des tempes. A mon avis, c’est un réel fléau. Elles sont jeunes, elles en n’ont pas vraiment conscience de la gravidité, pour le moment. Ça peut coûter cher de travail chez Séphora ! Payé au Smic, peu de reconnaissance avec une quasi impossibilité d’évolution ! C’est une société qui prône le jeunisme (rare plus de 35 ans), la remarque ne se trouve pas là, c’est juste en passant. Bon, c’est une bonne école pour apprendre le métier de conseillère et dans tout système, il y a des brèches euh, c’est un autre sujet ! ! Je pense qu’il en est de la responsabilité de Sephora de protéger et sensibiliser ses employées sur ce plan aussi.

On reprend notre sujet sur les pellicules, si vous le voulez bien.

Il y a tant de facteurs qui favorables l’apparition et l’aggravation de l’état pelliculaire, mais tant de remèdes efficaces. Alors, sachez que votre premier médicament, le meilleur, le must du must, c’est votre alimentation ! Pérennité à nos cheveux ! Une alimentation équilibrée permet, le bon fonctionnement de notre organisme qui, par conséquent, va nous permettre de mieux lutter contre ce cocktail qui peut être à l’origine des pellicules : nervosité, irritabilité, anxiété, émotivité, fatigue… Nous savons aussi que le sommeil est un bon réparateur se coucher avant minuit, c’est l’idéal. Bon, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Pérennité à nos cheveux ! Quelques exercices physiques peuvent également améliorer la situation. Prenez l’avantage sur votre adversaire ! Testez le tai-chi-chuan, yoga, Qi gong yoga. Ces pratiques favorisent le calme intérieur, la détente… Ainsi, un profond bien-être. Pérennité à nos cheveux ! Si le problème persiste, on opte pour un shampooing antipelliculaire. Précisons que ces produits vont permettent de soigner uniquement les symptômes et non la cause.

Contre les pellicules : quel shampooing antipelliculaire adopter ?

Source Giphy

Les shampoings antipelliculaires contiennent des actifs antifongiques, anti-proliférants ou encore anti-inflammatoires à l’efficacité prouvée pour lutter contre le développement microbien et l’éradication des squames adhérentes au cuir chevelu tout en prévenant leur réapparition. Petit clin d’œil aux best : zinc pyrithione, disulfure de sélénium, piroctone olamine, acide salicylique, goudron de houille, soufre.

Nonobstant, les shampoings antipelliculaires peuvent irriter la peau et dévitaliser les cheveux.

Alors, que fait-on ?

On respecte le mode d’emploi et les temps de pause indiqués, on privilégie des shampooings antipelliculaires doux sans sulfates et on utilise en alternance ou en relais un shampooing doux adapté aux cuirs chevelus fragilisés. Une dernière condition, elle est sine qua none pour une efficacité contre les pellicules :

On choisit son shampoing antipelliculaire en fonction de la nature de ses pellicules

Pour les pellicules sèches : il est vivement conseillé d’hydrater son cuir chevelu et de se laver avec des shampoings antipelliculaires adaptés aux cheveux secs à base d’actif comme le goudron anti-inflammatoire qui va ralentir le renouvellement cellulaire ou le zinc. Pour hydrater en profondeur votre cuir chevelu, vous pouvez faire des bains d’huile.

Pour les pellicules grasses :  Le top du top des shampoings antipelliculaires contient du zinc pirythione qui vient neutraliser les micro-organismes et réduire la desquamation.

Les plus non négligeable : l’acide salicylique qui va aider à décoller les pellicules adhérentes. Le sélénium va éliminer durablement les pellicules. Le piroctone olamine quant à lui vient assainir le cuir chevelu et normalise la sécrétion excessive de sébum etcetera.

Si cela persiste, pas de panique ! Il existe plusieurs traitements pour soigner les pellicules. Consultez votre dermatologue, il est là pour dépister le mal et le soigner en profondeur.

Il ne faut pas oublier que les cheveux peuvent devenir dépendants au shampoing, donc moins efficace pour ne pas dire inefficace. Dès lors, on peut avoir recours à des traitements naturels, dit aussi remèdes de grand-mère. On voit ça mercredi prochain ! Je vous embrasse ! Take care !

Stop ! On réagit ! Pour vous, qu’elle est le meilleur shampooing antipelliculaire ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Comment en finir avec les pellicules cheveux ?